la photographe

mais qui est cette personne derrière l’appareil ?

Je suis convaincue que l’on ne devient pas photographe par hasard. Et que comme pour tout métier d’art, cette aventure naît d’une passion profonde.

Je m’appelle Faustine, j’ai 24 ans et je suis originaire de Normandie (proche de Rouen). Je suis née dans une famille ayant déjà un chien, Loulou, et une chatte, Princesse. J’ai grandi avec eux jusqu’à mon adolescence, et je n’ai cessé de m’entourer de toujours plus d’animaux au fil des années. Ma plus grande passion, c’est bien l’équitation, ou plutôt le cheval. Dans ma famille, c’est presque une tradition : mère, grand-mère, tantes, cousines … mon oncle est d’ailleurs moniteur d’équitation, et m’a appris à monter dès mon plus jeune âge. 

Je passais mes week-end au centre équestre, pour mon cours, pour aider les autres cavaliers, aller voir les poneys au pré, aider à nourrir … mais aussi faire quelques bêtises. Malgré de nombreux déménagements, j’ai eu la chance de toujours pouvoir continuer à monter à cheval. En 2006, j’ai réalisé le rêve de toute cavalière : avoir mon propre cheval. Un véritable bouleversement, qui m’a mené jusqu’à la photographie.

Son doux nom est Oméga. Et c’est avec son arrivée fracassante (c’est le cas de le dire) dans ma vie que j’ai ressenti le besoin de créer des souvenirs que je pourrais garder à jamais. C’est ainsi que je me suis mis petit à petit à la photographie. Pour garder une trace, graver à jamais ce que nous étions, ce que nous vivions ensemble.

Depuis Oméga a été rejoint en 2013 par Opale. C’est d’ailleurs cette année là que j’ai obtenu mon bac, direction les études supérieures. Encouragée par mes parents, j’ai pu poursuivre mes études dans le domaine de la photographie, et je suis sortie diplômée de l’école de Condé en Juillet 2016, mon Bachelor Européen en Photographie dans la poche.

Et depuis, je me suis lancée en tant que photographe indépendante. Je parcours la région Rhône-Alpes, et plus occasionnellement le reste de la France pour partir à la rencontre d’humains et d’animaux incroyables. Lorsque je suis derrière mon appareil photo, je garde toujours une chose en tête : retranscrire au plus juste la beauté du moment présent. J’aime apprendre à connaître les personnes, les histoires de vos compagnons, créer un moment unique, et témoigner de la beauté de chacun, peu importe la forme par laquelle cette beauté s’exprime.

Oméga, pur sang arabe de 17 ans

Opale, comtois x appaloosa de 19 ans

Alors pourquoi photographe équin, animalier et de portrait ?

Photographe équin, naturellement, car les chevaux sont ma première passion. Photographe équin, et non équestre, car le terme « équestre » définit une personne à cheval, le fait de pratiquer l’équitation. Or ce que j’aime photographier, ce sont bien les équidés. Qu’ils soient seuls, en liberté, en groupe, ou bien associés à un humain, à pied comme monté.

Photographe animalier parce que je ne photographie pas uniquement les chevaux. J’aime tous les animaux (mis à part les araignées, je l’avoue), et les belles histoires sont partout. Chiens, chats, lapins, lamas, furet, rats … Ce n’est pas parce qu’on est plus petit qu’on ne mérite pas de belles photos !

Et enfin, photographe de portrait parce que composer avec des personnes fait aussi beaucoup de bien. C’est une rencontre, un moment passé ensemble, un échange. C’est témoigner de la beauté et de la diversité des hommes, et souvent apporter un autre regard sur l’autre, sur son corps, son esprit, son âme.

MENU